Sur place depuis déjà quelques jours pour la production des planches de surf et paddle, une fenêtre météo correcte est annoncé pour une première à Nazaré.

Mythique depuis quelques années, cette vague impressionne et bat tous les records mondiaux de surf de grosse vague. Nombreux sont ceux à venir des quatre coins de la planète pour venir glisser sur la pente vertigineuse de cette vague.

Sur place depuis déjà quelques jours pour la production des planches de surf et paddle, une fenêtre météo correcte est annoncée pour une première à Nazaré. Quelques jours plus tôt un premier swell frappe la côte portugaise et le Nazaré challenge est lancé. Avide de sensations je pars sur une journée à la recherche d’un spot de “gros” du côté de Peniche. En parcourant quelques kilomètres jusqu’à Baleal je vois sur une autre pointe en face une énorme vague déferler au large… Quelques minutes plus tard je trouve cette vague et je vois 3 jeunes qui se mettent à l’eau. Pat Shaughnessy, Fabian Compagnolo et Jack Akrop des chargeurs de Californie et d’Afrique du sud. La vague est “velue” et le drop vertical, Pat et Fabian déjà arrivé au peak nous offre un beau spectacle. Je me mets à l’eau avec avec Jack dans une crique semblable à celle de Jaws… Pour dire vraiment pas accueillante.

Arrivé au peak je me place assez au large pour une question de sécurité et pour sentir le spot… 2minutes plus tard le set de la journée débarque et je me prend deux monstres de 10 à 15pieds sur la tête. (Bilan 1 cartouche de déclenché, le wipe out est musclé). Les Californiens habitués de Maverick me disent qu’on est sur une vague semblable en taille et en puissance.

Voici le début de la session en image. Pour avoir une échelle, ma planche mesure 11 pieds.

Difficile de bien se placer sur le peak je ne parviendrais pas à prendre de vague mais je reviendrais avec de belles images plein la tête.

Quelques jours plus tard, une fenêtre météo bien plus accessible pointe le bout de son nez et cette fois-ci c’est direction Nazaré avec les amis rencontrés du côté de Peniche qui logent dans un centre sportif dédié au surf ou je passerais mes prochains week end.

Je réussirais à droper quelques vagues en me mettant à l’eau par Praia do norte, surement l’un des shorebreaks les plus flippants par lesquels je suis passé. Waimea à côté était mignon… Il me coutera 1 leash, 2 cartouches et 2kg de sable dans les oreilles.

Une expérience incroyable au côté de personnes ayant la même passion. Une vague qui donne envie d’y retourner avec de meilleures armes, et tout un dispo de sécu à porté de main

 

Author Marco56

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *